Le 11 mai 2021, l’UFC que choisir a indiqué qu’elle portait plainte devant le Tribunal judiciaire de Paris contre la société SFR pour pratiques commerciales trompeuses. En janvier 2018 et décembre 2019, SFR à la conquête du marché de la téléphonie mobile propose des « offres sans engagement et sans condition de durée ».

A la recherche de la confiance des consommateurs, SFR évoquait « RED by SFR. C’est vert. C’est clair. », « pendant 1 an et après aussi », « sans condition de durée ».

SFR voulait également se distinguer des concurrents notamment sur la stabilité annoncée des prix sur un ton d’humour « Quand c’est trop beau, ça cache forcément un truc ! ».

Enfin, l’opérateur n’avait pas hésité à employer l’expression « garantis à vie » sur Twitter pour certifier le maintien du prix initial des forfaits souscrits.

Cependant, entre septembre et décembre 2020, SFR a augmenté le prix des forfaits RED by SFR de 30% à 75% du prix initial.

Les clients ont rapidement dénoncé ces pratiques par des pétitions en ligne, des groupes Facebook ou encore des témoignages auprès de l’association UFC-Que Choisir.

Pour l’UFC-Choisir, SFR a sciemment induit les consommateurs en erreur en faisant du maintien dans le temps du prix initial l’argument pour convaincre les consommateurs.

La plainte déposée auprès du procureur de la République de Paris a pour double objectif de faire condamner SFR et de permettre aux abonnés concernés d’être indemnisés.